Entretien avec Claire MARLOT, directrice d’agence RANDSTAD

Capeb33 : Merci de nous recevoir, Claire, voulez-vous nous présenter RANDSTAD…
Claire MARLOT : RANDSTAD est une agence d’emploi, leader mondial dans le domaine de l’intérim et des services en ressources humaines. La première convention de partenariat signée avec la CAPEB Gironde date de 2006, renouvelée en 2009 et 2012, cela fait de nous un partenaire historique.

Le bâtiment vit une pénurie sans précédent de main d’œuvre, comment l’expliquez-vous ?
C.M. – A une époque, la profession n’a pas suffisamment formé et beaucoup licencié. Aujourd’hui, les chefs d’entreprise ne comprennent pas pourquoi nous ne trouvons pas de candidat. D’un marché d’entreprises, nous sommes passés à un marché de candidats : ce sont eux qui choisissent. Il y a un changement de mentalité, les gens sont en poste et nous n’avons pas celui ou celle que vos adhérents attendent.

Pourtant, il y a de belles carrières à faire dans l’artisanat du bâtiment…
C.M. – Pénibilité, des métiers dangereux où l’on gagne mal sa vie… le bâtiment souffre d’un déficit d’image et donc d’un manque d’attractivité. Pourtant, les progrès techniques, les machines, rendent les métiers moins difficiles et plus sûrs, quant aux salaires, ils sont plus attractifs qu’on ne le croît.

Que pouvez-vous proposer à nos adhérents ?
C.M. – Nous pouvons trouver pour eux le candidat, qu’ensemble, nous allons faire grandir en compétences, celui qui a toutes les qualités pour faire, à terme, un bon professionnel. Pour cela, nous avons besoin d’entreprises qui jouent le jeu.

C’est vous qui orientez des personnes vers les métiers de l’artisanat…
C.M. – A nous d’identifier ceux et celles qui peuvent intégrer un métier du bâtiment. Une formation courte va permettre de tester, tout en permettant une intégration rapide dans l’entreprise, puis nous procédons par « couche métier ». Les formations longues coûtent, sont aléatoires, et surtout n’ont pas eu l’effet escompté.

Une fois que l’on sait cela, qu’est-ce qu’on fait ?
C.M. – Vos adhérents peuvent nous solliciter soit pour de la délégation, soit pour de la gestion. En d’autres termes, soit nous sélectionnons le candidat, soit le chef d’entreprise a sous la main une personne motivée qui souhaite travailler dans l’entreprise. L’intérim peut rendre un vrai service aux entreprises artisanales : en dessous de 3 mois, cela coutera moins cher de passer par l’intérim. Dans le coefficient, il y a la gestion du contrat. Le recrutement et le montage du projet ont également un coût. Cela permet en outre de limiter le risque lié aux comportements.

En résumé, du sur mesure, donc un investissement à long terme…
C.M. – L’objet de notre convention de partenariat est de développer une collaboration active pour favoriser les processus coordonnés d’insertion des demandeurs d’emploi dans le secteur du BTP. Nous n’allons pas trouver un candidat, mais « le » candidat de l’entreprise qui a un poste à pourvoir. Cela change tout.

Quels sont les avantages que vous accordez à nos adhérents ?
C.M. – En plus d’une réduction de 5% sur nos tarifs et de 50% de frais d’ouverture de compte accordée à vos adhérents, nous avons la volonté de promouvoir les qualifications, la formation en nous associant à toutes les manifestations organisées par la CAPEB Gironde.


Votre interlocuteur RANDSTAD

Claire MARLOT
Tél. 05 57 81 52 10
claire.marlot@randstad.fr

https://www.randstad.fr/agence/1347/randstad_bordeaux/

b1b14f5984e4cdf0be176a0b1824e9dbyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy