A compter du 22 mai 2017, la nouvelle Carte BTP sera la seule valable sur les chantiers.

Les nouvelles cartes BTP comportent obligatoirement la photo d’identité du salarié concerné. Cette carte professionnelle doit permettre aux inspecteurs du travail d’identifier les personnes présentes sur les chantiers afin de lutter contre le travail illégal.

Oui, encore une démarche administrative pour les entreprises ! Oui, l’édition de la carte BTP a un coût ! Certes, elle n’est qu’une étape dans lutte contre le travail illégal, mais n’oubliez pas qu’elle est destinée à nous protéger des conséquences d’un fléau qui pénalise nos entreprises.

La Capeb33 a organisé plusieurs opérations d’information sur ce nouvel outil de lutte contre la fraude, si vous êtes parmi les retardataires, vous devez vous rendre sur le site www.cartebtp.fr

  1. Créez un compte en renseignant les informations sur l’entreprise. Cette première opération déclenchera l’envoi d’un mail comportant un mot de passe grâce auquel vous allez confirmer votre inscription. Pensez à personnaliser votre mot de passe.

A cette étape, vous allez pouvoir créer et gérer des Utilisateurs pour certaines tâches, par exemple le paiement des cartes.

  1. Déclarer les salariés concernés

Deux modes de saisie sont à votre disposition :

  • Directe, salarié par salarié, en chargeant les photos au format jpg, une à une.

ou

  • En masse, par le biais d’un tableau au format CSV à charger sur le site, ainsi que toutes les photos regroupées dans un fichier archive (.zip).

A noter : Vous pouvez télécharger l’application Carte BTP Photo sur votre Smartphone, à partir de votre plateforme habituelle, pour collecter les photos de vos salariés.

  1. Procéder au paiement
  • Par carte bleue comme pour tout achat en ligne.
    ou
  • Par virement bancaire.

C’est fait : Les cartes sont commandées !

En attendant la réception, vous devez distribuer une attestation provisoire aux salariés concernés. 

Si vous avez besoin d’aide, n’attendez plus pour contacter Mylène BARNABÉ, service Social Employeur de la Capeb33 au 05 56 11 70 73, ou par mail mylene.barnabe@capeb33.fr.

Tous ensemble, nous avons le devoir de lutter contre la concurrence déloyale que constitue le travail illégal. Il est la porte ouverte au dumping social qui menace la survie de nos entreprises artisanales !

4ddb8d089d60910f656af13304d18089sssssssssssssssssssssssssss