« Les meilleurs ouvriers de France de la Nouvelle-Aquitaine exposent… » : c’était du 17 au 19 mars à Saint-Aigulin (17). L’excellence doit tirer le monde de l’artisanat vers le haut, nous l’écrivons souvent sur ce blog. Je crois que cette manifestation nous donne raison. Gardons à l’esprit que la promotion des métiers de l’artisanat reste essentielle à la pérennité de notre modèle économique. Les jeunes qui y viennent sont les créateurs des entreprises de demain, les repreneurs de nos entreprises.

Plus de 1 200 scolaires de notre région ont défilé, durant 3 jours, dans les allées du salon à l’initiative de nos amis MOF : 51 exposants dont 36 MOF, 8 MAF, 5 compagnons et 2 artisans d’Art. Madame ROUX , épouse du président délégué SnMOF Groupement Gironde, est ravie : « Les jeunes se sont montrés très intéressés, nous avons répondu à leurs questions, nombreuses et pertinentes ». Il semble que les plus jeunes sont moins hésitants devant les métiers manuels. Et pour une fois, il n’était pas interdit de toucher, puisque l’organisation avait placé les matériaux à disposition à leur attention.

Saint-Aigulin est une commune de Charente-Maritime de 4 792 habitants. Ce choix nous rappelle que l’artisanat est aussi attaché à la ruralité. Que seraient nos campagnes sans les artisans et les commerçants ? De cette énergie, de sa capacité à se renouveler, à innover, dépendra l’emploi de demain.

Je retrouve Michel Tarquini, président délégué SnMOF Nouvelle-Aquitaine. Je suis accueilli par Jean-Noël Mestreaud, MOF en Plâtrerie, président délégué SnMOF Poitou-Charentes, par Régis Roux, MOF en Tournage Outillage, et Claude Sartori, MOF en Mécanique sur commande numérique. Les arrêts sont nombreux et riches. Pascal Foucaud, compagnon Tapissier du Devoir du tour de France, m’amène sur la question de la formation : « Il faut dire que les bacs pro ont contribué à la perte de nos métiers et à la baisse du niveau », me dit-il. Il semble urgent de rassembler autour d’une table les jeunes, leurs parents, les maîtres d’apprentissage, l’éducation nationale, afin de définir quel apprentissage des métiers nous souhaitons pour demain.

Je poursuis par une visite à la famille Lagouarde, père et fils, pas moins de 3 MOF, en Tôlerie Formage et en Carrosserie automobile. Nous terminons par le stand du tailleur de pierre, un jeune MAF y fait une démonstration.

Durant toute une après midi, j’ai rencontré des gens heureux ; heureux de travailler, heureux de partager. C’est ainsi que nous donnerons envie aux jeunes de revenir vers l’apprentissage des métiers de l’artisanat. Ils sont à la fois un chemin vers l’emploi, mais aussi vers l’épanouissement personnel, dans un monde plus humain, où le travail a un sens.

Un grand merci à Jean-Noël Mestreaux, président délégué SnMOF Poitou-Charentes, pour son invitation, aux MOF, MAF et compagnons de notre région qui ont contribué à la réussite de ces journées.

Michel DUMON
Président de la Capeb33

4dc45ec107c9cf311d9e82e6b9b19cc6YYYYY