La Commission Nationale des Femmes d’Artisan

Il serait plus juste d’appeler cette commission « Commission Nationale des Conjoints d’Artisan ». La famille constitue une des valeurs traditionnelles de la Capeb parce que le conjoint d’artisan agit en véritable adjoint du chef d’entreprise ; à ce titre, il est normal qu’il soit représenté à la Capeb. Aujourd’hui, les animations proposées sont ouvertes à tous, femmes et hommes, salariés ou associés, conjoint ou non d’un artisan, mais surtout responsables de l’organisation administrative et comptable de l’entreprise avec l’artisan.

Conjoint d’artisan : un métier

Un chef d’entreprise artisanale cumule plusieurs métiers : il est un professionnel, un gestionnaire, un commercial, un manager… Le conjoint, comme lui, doit s’adapter à des compétences multiples. A l’heure où la France bat des records de chômage, il faut retenir que 60% des conjoints d’artisan du bâtiment travaillent au sein de l’entreprise. Il est souvent en charge des activités administratives : gestion, commerce, communication…

Une commission dédiée

Le rôle de la Commission Nationale des Femmes d’Artisan consiste à :

  • écouter les besoins et attentes des conjoints d’artisan du bâtiment,
  • proposer des solutions et défendre leurs intérêts,
  • revendiquer la reconnaissance de leur activité professionnelle et de leur protection juridique,
  • valoriser le rôle de ces personnes dans l’entreprise.

Parmi nos victoires, notons :

  • l’ouverture du statut de conjoint-collaborateur aux couples pacsés,
  • l’obtention du rattachement obligatoire du conjoint à un statut,
  • la cotisation vieillesse obligatoire pour tous les conjoints-collaborateurs,
  • l’homologation de la formation Gestion des Entreprises Artisanales du Bâtiment  (GEAB) et l’inscription au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP),
  • les prestations maternité pour les conjoints collaborateurs,
  • la possibilité pour le conjoint d’exercer, dans la limite d’un mi-temps, une activité salariée à l’extérieur de l’entreprise,
  • la création de trois statuts pour les conjoints de chefs d’entreprise artisanale du bâtiment…

Nous devons encore œuvrer pour :

  • l’alignement des prestations maternité des conjoints-collaborateurs sur celles des femmes chefs d’entreprise,
  • permettre aux concubins d’avoir accès à ce statut,
  • assouplissement des conditions de rachat des cotisations pour les conjoints-collaborateurs,
  • prévoir une dispense de cotisations au titre du régime vieillesse pour les conjoints-collaborateurs âgés de plus de 50 ans.

CNFA33 : La proximité

Organisée au niveau régional et département, la CNFA assure un service de proximité auprès des conjoints. A Bordeaux, la Commission départementale des femmes d’Artisan (CDFA33), est présidée par Christine BERDEXAGAR, également vice-présidente de la Capeb33.

La commission est à l’écoute des demandes et revendications des conjoints d’artisan du bâtiment, en outre, elle a pour objet de :

  • défendre leurs intérêts auprès des autorités locales,
  • organiser des réunions d’information sur les droits et responsabilités du conjoint, son statut, la gestion de l’entreprise,
  • valoriser leur rôle dans l’entreprise.

« Plus fort. Ensemble. »

Et comme solidarité et convivialité sont également des valeurs traditionnelles de la Capeb, les conjoints d’artisan de Gironde sont également en charge d’animations, telle que l’arbre de Noël. Alors, pour lutter contre le sentiment d’isolement du chef d’entreprise artisanale et de son conjoint, rejoignez-nous !

Informations auprès de la Capeb33.

fcac3a850d9f2c86964fd7e323c317f5UUUUUUUUUU