CAPEB – 70 ans d’histoire et d’action

L’année 2016 est une année exceptionnelle pour la CAPEB et les artisans du bâtiment puisque notre organisation fête ses 70 ans ! Au mois d’avril dernier, une équipe de la Capeb33 a fait le déplacement à Paris pour l’occasion.

 Souvenons-nous…

En 1946, plusieurs syndicats du bâtiment fusionnent pour former la Fédération Nationale Unifiée des Maîtres-Artisans du Bâtiment (FNUMAB), organisation spécifiquement artisanale et dirigée par des artisans.

En 1949, la FNUMAB devient la Fédération Nationale des Artisans du Bâtiments et des branches annexes (FNAB) puis, en 1963, suite aux réformes du code de l’artisanat de 1962, elle prend définitivement le nom de Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment : CAPEB.

Six présidents se sont succédés, tous dirigeants d’entreprises artisanales :

  • Marcel Lecœur, 1946 – 1979, serrurier
  • Paul Martel, 1979 – 1982, plombier
  • Paul Letertre, 1982 – 1993, maçon
  • Robert Buguet, 1993 – 2001, charpentier
  • Jean Lardin, 2001 – 2010, électricien
  • Patrick Liébus, depuis 2010, couvreur-zingueur

70 ans de victoires

 Victoires sociales :

  • la retraite à 60 ans,
  • l’instauration du régime d’indemnités journalières (assurance maladie),
  • la protection de la résidence principale en cas de cessation d’activité,
  • la loi sur la qualification artisanale la reconnaissance des conjoint(e)s d’artisans et la création de leur statut,
  • la mise en place d’un système de formation pour les artisans, les conjoints et les salariés de l’artisanat du bâtiment,
  • la représentation des artisans dans les caisses de sécurité sociale,
  • l’alignement des prestations maladie des artisans retraités sur le régime général,
  • l’annualisation et la flexibilité du temps de travail,
  • l’amélioration des conditions de travail par l’obtention de financements pour les entreprises auprès des Caisses régionales d’Assurance Maladie (CRAM),
  • la possibilité de s’assurer contre les conséquences financières de la faute inexcusable.

Victoires économiques :

  • la pérennisation de la TVA à 5,5% sur les travaux d’entretien/amélioration des logements par le Conseil des Ministres des finances européens,
  • la signature de deux accords dérogatoires sur les délais de paiement “gros œuvre ” et “second œuvre” (jusqu’en 2012),
  • des crédits d’impôt sur les travaux d’économie d’énergie, d’accessibilité, sur l’apprentissage,
  • la loi sur la protection des sous-traitants,
  • la garantie de paiement des sous-traitants,
  • la suppression de l’assiette salariale pour le calcul de la taxe professionnelle,
  • un accès équitable des petites entreprises aux marchés publics grâce à la reconnaissance du Certificat d’Identité Professionnel (CIP),
  • la reconnaissance du principe de l’allotissement dans les marchés publics,
  • l’indépendance de Qualibat.

Dans les semaines qui viennent de s’écouler, la Capeb était sur tous les fronts, aux côtés de ses amis de l’UPA : la loi travail et la représentativité, l’article 2 et ses conséquences sur le dumping social, des propositions constructives sur la pénibilité…

Les valeurs de l’artisanat

 La CAPEB continue en permanence à promouvoir :

  • le rassemblement et unité du plus grand nombre d’artisans,
  • le rassemblement de professionnels homogènes dans leurs intérêts,
  • l’humain et la famille.

La CAPEB cherche en permanence à :

  • faire connaître le statut social et économique des artisans,
  • veiller à la stricte égalité des chances entre les entreprises artisanales et les autres entreprises.

2016, année de la citoyenneté…

 Dans un contexte économique difficile, alors que l’artisanat est attaqué de toutes parts, réduit au silence, ou récupéré pour servir d’autres intérêts, le Conseil d’Administration de la Capeb33 a décidé de conduire une liste à la CMA de Gironde et Nouvelle Aquitaine. Notre objectif ? Réveiller la conscience politique pour rendre à l’artisanat ses lettres de noblesse et le propulser dans la modernité !

d14fa6f2f1ab796272a53b562f8e1cd3..................